Stratégies

Comment fonctionne une SCPI ?

Mises en place dans les années 1960, les SCPI ou Sociétés civiles de placements immobiliers sont un produit d’investissement constitué de divers actifs immobiliers : commerces, bureaux… La création d’une telle société est parfaitement réglementée. L’Autorité des Marchés Financiers ou AMF contrôle l’ensemble des opérations. Ces sociétés de placement offrent la possibilité aux épargnants d’acquérir des parts d’un fonds pour acheter des biens immobiliers et les louer à leur place, au lieu d’acquérir un bien immobilier en direct.

Les SCPI sont donc investies sur un marché non-côté. Aujourd’hui trois types de SCPI existent : les SCPI de rendement, les SCPI de plus-values et les SCPI fiscales. Cette solution peut s’avérer être rentable et affiche un rendement de 4.5 % en moyenne. D’où l’intérêt que portent les épargnants à ce dispositif. Mais pour cela, ils doivent bien choisir la société, car la rentabilité est différente pour chaque SCPI. Le classement scpi constitue donc un excellent moyen pour faire le bon choix.

Pourquoi investir dans une SCPI ?

Les SCPI permettent aux épargnants d’accéder aux marchés de l’immobilier d’entreprise. Cette solution offre d’ailleurs une meilleure rentabilité par rapport à l’immobilier d’habitation. Le placement moyen est de près de 30 000 euros, mais il est possible d’investir avec moins d’argent. D’autre part, la SCPI diversifie les emplacements géographiques des biens immobiliers, les types de biens, les locataires… Une répartition qui permet de limiter grandement les risques.

En effet, les sociétés gérant votre placement privilégient les entreprises disposant d’un pignon sur rue. Cela assure la stabilité des locataires. De plus, les baux commerciaux vont de 3 à 9 ans. La société de gestion garantit la gestion de l’ensemble du parc immobilier. Ainsi, vous pourrez profiter de l’expertise des professionnels.

La gestion des parts d’une SCPI

La nature juridique du capital de la SCPI détermine généralement les modalités d’acquisition et de revente des parts. En effet, il peut être fixe ou variable. Pour une SCPI à capital fixe, la transaction se passe sur le marché primaire, en période d’augmentation de capital. La société de gestion devra donc fixer le prix. Par ailleurs, les opérations ont lieu sur le marché secondaire hors période d’augmentation de capital.

Dans le cadre d’une SCPI à capitale variable, toutes les transactions se font sur le marché primaire. Sachez enfin qu’il existe des frais liés aux SCPI : les frais d’acquisition, les frais de gestion et la commission de souscription.

Claire

Rédactrice en chef de Immo-Annonces-France.fr, je suis agent immobilier indépendant pour une grande franchise française. C'est un blog indépendant pour partager mes conseils immobiliers et l'actualité intéressante à ce sujet.

Autres articles à voir

A voir également

Close
Close